ATSEM - Instits : Qui fait quoi ?

Publié le par Atsem

- L’accueil : Les élèves sont accueillis souvent 10 minutes avant l’horaire de début des classes. L’agent territorial peut être amené à surveiller les élèves en présence de l’enseignant. En classe, cet accueil peut être prévu de manière collaborative, aider les enfants à se dévêtir, s’installer dans la classe, mener quelques activités ... Si l’enseignant a organisé ce moment, l’atsem peut également encadrer un atelier pour lequel une activité pédagogique a été pensée. Les contacts avec les parents lors de ces moments permettent des échanges d’informations.

Entrées et sorties de l’école sont exclusivement de la responsabilité de l’équipe enseignante. C’est à l’enseignant ou à un de ses collègues de s’assurer que tous ses élèves ont bien été pris en charge par les parents, les tuteurs ou encore une personne autorisée.


- L’hygiène : c’est un apprentissage fondamental que les enseignants ne doivent pas négliger, que ce soit par exemple l’apprentissage de la propreté ou les règles en lien avec l’alimentation. L’atsem apporte de l’aide aux élèves lors de cet apprentissage de l’autonomie : lavage des mains, passages aux toilettes, préparation de la collation, nettoyages, rangements, ... Ces moments sont des situations d’apprentissage que l’enseignant doit prendre en compte.
De même, l’agent peut être amené à apporter les premiers soins aux « petits bobos », mais il est de la responsabilité de l’enseignant de veiller à la conformité de ces soins et de noter tous les actes et les remarques sur le cahier de soin. L’armoire à pharmacie et son contenu sont du ressort de l’équipe enseignante. Seule un enseignant peut être amené à donner un médicament et ce sous certaines conditions très réglementée (ordonnance, vérification des allergies, projet d’intégration, ...)


- La propreté des locaux et du matériel : l’atsem intervient sur ce point pendant et hors le temps scolaire.
Cependant, lors du temps de classe cette dimension est également à prendre en compte par les élèves et leur enseignant. Il est normal de ranger, de laver, de nettoyer les supports et les outils que l’on vient d’utiliser. C’est un apprentissage du respect du bien commun et de la citoyenneté.


- La veille sanitaire : il appartient évidemment aux atsem de s’assurer des conditions d’hygiène des locaux en particulier du « dortoir » et du matériel de couchage en remplaçant draps, linges, ... Une attention particulière est apportée aux torchons, serviettes, ... Les jouets, les jeux sont régulièrement désinfectés ...


- La sieste : la responsabilité de l’organisation incombe à l’enseignant. Il participe avec les atsem à l’endormissement des enfants. La surveillance peut être confiée à l’agent qui dans ce cas se consacre exclusivement à cette tâche. L’enseignant ne peut alors s’absenter et reste vigilant quant à l’organisation de ce moment.


- Les sorties : elles s’intègrent au projet pédagogique de classe ou au projet d’école. Initiées et organisées par les enseignants, les atsem peuvent être amenés à participer à l’encadrement.


- La récréation : chaque enseignant est responsable de sa classe du moment de l’accueil à la sortie des élèves. Le service de récréation peut être réparti entre les enseignants. Ce moment important de la journée est de la seule responsabilité des enseignants. En cas d’absence ou urgence, un atsem ne peut être amené à surveiller la cour de récréation que de manière très exceptionnelle, de manière momentanée, jusqu’à qu’une organisation soit mise en place par l’équipe pédagogique. Si la récréation a été organisée et pensée, un atsem peut encadrer un groupe d’élèves, mais là encore sous la responsabilité entière de l’enseignant.


- La participation à la communauté éducative : rares sont encore les conseils d’école qui invitent les agents territoriaux à participer aux séances, on peut le regretter. Les agents qui y participent n’ont évidemment qu’une voix consultative, mais leur présence représentant cette fonction si importante peut apporter des éclairages aux parents et confirme ainsi leur rôle au sein de la communauté scolaire.

Jean-Claude Rolland

Publié dans Le métier d'ATSEM

Commenter cet article

alice 17/11/2009 00:44


Bonsoir et félicitation pour votre blog. Je suis diététicienne et suis tentée par le métier ATSEM qui me semble vraiment passionnant. Pouvez vous me donner des renseignements complémentaires. Le
CAP petite enfance/ le concours sont ils difficiles. Est-il évident de trouver un poste...merci d'avance et bravo c'est tellement agréable de voir des personnes aimant leur métier.