Une journée habituelle

Publié le par ATSEM

Le temps était nettement moins agréable hier matin quand je suis arrivée dans ma cuisine : un épais brouillard m'empèche de voir les collégiens passer au loin.

J'avais baissé mes radiateurs la veille compte tenu des températures printanières que nous avions, je le regrette car il fait froid.

Malgré tout, je décide de ne pas trop me couvrir et me dis que le brouillard va surement finir par se lever. Je ne sais pas encore que je vais le regretter toute la journée...

 

Je commence ma journée par descendre les chaises des tables, puis rangement.

Je prépare les couvertures du cahier de travaux des GS avec la machine à relier.

La maîtresse arrive, rien de spécial ce matin.

 

Nous sortons en récréation.

Je taquine un peu le directeur qui n'est pas rasé... Je ne l'ai pas vu pendant deux semaines, je me rattrape. C'est chacun son tour, nous sommes de vrais gamins.

 

Une fois rentré, je range les travaux du GS absent la veille.

Puis je termine de relier. Ensuite, je prépare sur les ardoises un petit travail pour un GS, il doit entourer tous les "d" parmi des p, b, q. Pour les autres, ils devront me dessiner soit plus, moins ou autant de ronds que mon modèle.

 

Après les rituels, les GS reviennent à leur place et s'occupent de colorier le numéro de la date du jour. Puis, ils font le travail sur l'ardoise. Ensuite, je leur demande de faire le "s" que nous avons appris à écrire la veille, d'abord dans le vide, puis dans les lignes.

La maîtresse arrive et leur demande d'écire en cursive les lettres qu'elle demande.

Le travail consistera à écrire des "s" entre les lignes.

 

Quand le travail est bien avancé et que tout se passe bien, je vais préparer le goûter.

L'enfant chargé de l'apporter a oublié, heureusement, il me reste pile le nombre de compote.

 

Je reprends les GS, je leur distribue un petit paquet de cartes que la maîtresse a préparé, ils doivent les mettre dans la boite du son qu'ils entendent (a, o, u, i). Ensuite nous corrigeons rapidement car nous sommes en retard. Il y a très peu d'erreurs.

 

Nous goûtons, les enfants sortent en récréation. Je prépare le thé pour l'EVS et moi et je rejoins le directeur en récréation.

Il me raconte l'accrochage qu'il a eu avec un élève de CM2, il a des soucis avec la classe. Quand la maîtresse sort, il rentre en classe finir de préparer. La maîtresse m'explique qu'il va se renseigner pour pouvoir être détaché et devenir prof de collège. Ma réaction première est de me dire que c'est une mauvaise idée. Problème d'autorité + problèmes divers = prof en galère.

J'espère qu'il changera d'avis car je ne le vois pas gérer des ados, en sachant que nos enfants de cycle 3, qui sont relativement gérable et sympa, lui répondent et se permettent même de lui crier dessus. J'ai peur de ce que cela pourrait donner avec des ados. Ou peut-être prof de sport ....

 

De retour en classe, le travail suivantest un travail sur les formes. Après avoir pas mal manipulé, trier, comparer les formes carré, cercle, rectangle, traingle, ils devaient les colorier de la même couleur. Bien sûr, il y avait des intrus.

Quand se fut fini, nous avons repris le prénom en cursive sur fiche effaçable. J'ai commencé pour certains à faire entre 2 lignes et sans modèle !!

 

Nous avons mis les ateliers des CP en route et sommes partis manger.

La petite handicapée mange à la cantine (je ferai un article sur elle bientôt) et, le mardi, dès la fin du repas à 12h45, elle part avec un taxi qui l'emmène à l'hôpital de jour. Je pense que d'ici quelques jours, j'aurai surement dit ma façon de penser à l'un des deux chauffeurs de taxi ...... A suivre !!

 

De retour à l'école, je retrouve mon directeur déprimé, fatigué, qui me dit qu'il reste encore 5 semaines et demi avant les vacances..... Je prépare le thé pour ma collègue et moi.

Quand je retourne ranger les tasses, je retrouve le directeur caché en train de se brosser les dents, je ne peux pas m'empécher d'éclater de rire et de me moquer de lui. C'est aussi un peu pour le détendre..... Il faut dire que la configuration de nos locaux ne se prète pas vraiment à un brossage de dents journalier le midi pour les enseignants. Oui, je sais, il m'en faut très peu pour partir en live comme disent les ados !!! Au moins, cela a le mérite de faire sourire un peu le directeur qui après m'avoir qit que j'étais une commère avant les vacances, m'a annoncé que j'étais complètement folle, auquel j'ai répondu qu'il avait complètement raison mais que malgré ça, il paierait surement de m'avoir traité !!! Je vous rassure, c'est de bonne guerre entre nous.

 

De retour en classe, nous terminons les ateliers. Impossible d'allumer un ordinateur, le problème, c'est que s'il ne s'allume pas, nous ne pouvons pas imprimer. Je manque de le passer par la fenêtre.

 

Les GS font un travail de lecture puis ensuite, écriture. Ils écrivent des lettres et/ou petits mots en cursive dans un cahier.

Ils doivent écrire le "m" et l'enchainement "mn". Je dois reprendre avec un GS une ardoise car il ne fait pas ses "m" entre les lignes.

 

14h45, c'est l'heure de l'anglais pour les CP/CE1 avec le directeur dans notre classe. Pendant ce temps, avec les GS, nous faisons le jeu des prénoms.Ils doivent piocher les lettres dans un sac pour écrire leur prénom en minuscule script.

Ensuite, je leur donne les lettres de l'alphabet qu'ils doivent remettre dans l'ordre.

 

Puis, nous sortons en récréation.

 

Les enfants termineront la journée par des sciences : les articulations.

Pour ma part, je commence à trier les livres de la bibliothèque que nous allons jeter.

Commenter cet article